ommuniqué de presse de Virginie CALMELS, Présidente du groupe LR/CPNT sur le Compte Administratif de Poitou-Charentes.

Il nous est impossible d’approuver le compte administratif de Poitou-Charentes du fait des forts soupçons d’insincérité qui pèsent sur lui. Nous dénonçons l’incohérence de l’exécutif, qui a soulevé la question de l’insincérité des comptes en mentionnant un fort soupçon de non rattachement des charges à l’exercice, mais qui propose toutefois de voter un compte administratif se limitant au simple compte de gestion sans y apporter l’éclairage politique et les informations complémentaires relatives aux impayés et aux sous-budgétisations.

En effet, en ne faisant aucune mention ni des prétendus 130 millions d’euros d’impayés, ni des prétendus 70 millions d’euros de sous-budgétisation, le compte administratif témoigne de graves insuffisances et ne permet pas de fournir de manière exhaustive aux citoyens les informations financières requises.

Les impayés ou les occurrences de sous-budgétisation auraient dû faire l’objet de mentions spécifiques dans le rapport lié au compte administratif. Nous rappelons ainsi que les instructions comptables en vigueur permettent d’opérer une distinction entre le compte de gestion, document purement comptable qui enregistre les recettes et les dépenses effectuées, et le compte administratif, qui est un document politique soumis à l’approbation démocratique et qu’il aurait tout à fait été possible d’amender pour en renforcer la sincérité.

Proposer un compte de gestion et un compte administratif concordants revient dès lors pour l’exécutif à passer sous silence, voire à approuver, les errements gravissimes de la gestion budgétaire de Poitou-Charentes alors même que l’exécutif les avait dénoncés, se retrouvant en situation schizophrène.

Ce compte administratif pose donc la question de la responsabilité qu’en tant qu’élus, nous devons assumer devant les citoyens quant à la gestion de l’argent public. Nous considérons que ce compte administratif, en dissimulant la véritable situation budgétaire de Poitou-Charentes, est irresponsable, voire insincère comme la Chambre régionale des Comptes le démontrera très probablement dans les semaines à venir, et nous nous y opposons avec la plus grande fermeté.

Nous demandons par ailleurs que soit enfin clarifiée la situation de la vice-présidence aux Finances, dont la vacance devient singulièrement problématique dans la perspective de la préparation du budget pour 2017. Il est en effet plus que jamais nécessaire d’un véritable pilotage politique des Finances pour éviter de reproduire les errements passés.

Recent Posts