A

près avoir évoqué la femme engagée en politique lors de notre dernier numéro, parlons aujourd’hui de la mère de famille.

 

Vous avez 2 enfants de 7 et 10 ans, avez-vous des astuces ou des secrets pour allier votre vie professionnelle dense et riche à votre vie privée ?
V.C. : Je suis par nature très organisée. Il est essentiel pour moi de réserver des moments dédiés exclusivement à mes enfants, et leur octroyer du temps fait partie de mon équilibre. Bordeaux est la ville idéale pour leur offrir des activités extra-scolaires de qualité. J’ai la chance d’habiter dans le centre-ville, je suis donc à proximité de nombreux équipements culturels et sportifs.
Je n’ai pas d’astuces en particulier, je suis comme toutes les mamans, je fais au mieux ! Cependant j’ai la chance inouïe d’avoir une maman impliquée, qui m’aide considérablement dans mon organisation et sans qui je n’aurai peut-être pas pu faire ce que j’ai fait professionnellement. Je pense que ce que l’on peut apporter de plus important à sa famille, c’est de l’amour. Le fait d’avoir une grand-mère aussi attentive, disponible et investie est très rassurant pour une maman très occupée comme je le suis. Ma fille et mon fils restent dans tous les cas ma priorité. On a souvent tendance à dire que ce n’est pas la quantité mais la qualité du temps passé qui compte, c’est vrai et j’essaie de l’intégrer au mieux parmi les contraintes de mon agenda.

bandeau-v-calmels

Bordeaux est une ville magnifique, vous prenez le temps de vous y balader ? 
V.C. : Bordeaux est ma ville de cœur, celle où je suis née, mes racines sont ici. Je suis une fille du Sud-Ouest. À Bordeaux, j’aime particulièrement les quais. Leur transformation est une magnifique réussite! J’apprécie les promenades du dimanche le long de la Garonne, le matin au milieu des promeneurs, des joggeurs, et des effluves envoûtantes provenant du marché … un moment de bonheur intense surtout lorsque la météo est au rendez-vous. J’aime également flâner dans le Vieux Bordeaux, ses petites rues, son patrimoine XVIIIème, sans oublier les parcs, c’est si agréable. Quand on a des enfants en bas âge, habiter Bordeaux est pratique, simple et apaisant. Aujourd’hui Bordeaux est une ville ouverte et tournée vers les autres. J’aime le côté chaleureux des terrasses, de la lumière et de l’ambiance de la ville nocturne. Bordeaux respire le bien-être, c’est résolument une ville où il fait bon vivre ensemble.

Lorsque vous vous êtes lancée dans la politique, vos enfants étaient jeunes, n’est-ce pas compliqué de s’engager en politique avec des enfants en bas-âge ?
V.C. : J’ai toujours pensé qu’un jour je ferai de la politique. L’engagement au service des autres peut bouleverser, mais surtout donner du sens à une vie, et c’est mon cas. La proposition d’Alain Juppé est arrivée alors que mes enfants étaient encore en bas-âge, un âge où on n’est pas encore touche par la sur-médiatisation qui peut accompagner une carrière politique, car ils ne lisent ni le journal ni internet. Ils ont été préservés. Je fais de la politique en local ce qui me permet de voir ma famille chaque jour et le plus souvent possible. Le lien avec ma famille et mes enfants est capital, c’est très important dans mes décisions et dans mes engagements personnels et politiques.

Sur quels supports trouvez-vous toutes les sorties, informations, nouveautés relatives à Bordeaux ?
V.C. : J’ai la chance de faire partie de l’équipe municipale et d’être régulièrement informée des diverses manifestations, événements culturels et sportifs à Bordeaux. Mavilleamoi.fr est également un bon vecteur d’information, mais aussi un support utile avec des agendas, des bons plans, et la mise en avant de commerçants de proximité. Aujourd’hui on a tout à disposition sur internet ou dans les médias. On ne manque pas de bonnes idées et d’activités à réaliser en famille, ou entre amis. Il nous manque juste du temps pour les mettre en œuvre !

Recent Posts