C

hers amis,

Ce soir, Laurent Wauquiez a remporté l’élection à la présidence des Républicains recueillant 74,64 % des suffrages. Je souhaite l’en féliciter très chaleureusement et je suis heureuse d’avoir mené cette campagne à ses côtés depuis le début !

Une nouvelle fois, les Républicains ont montré leur attachement à notre famille politique. Avec près de 100 000 votants, nous prouvons que la Droite a toute sa place dans le débat et sur l’échiquier politique. Nous sommes loin du parti unique souhaité par certains et je suis heureuse pour notre démocratie que les forces d’opposition ou de proposition au pouvoir actuel ne se résument pas au Front National ou à la France Insoumise.

Je souhaite remercier tous les adhérents qui ont voté et prouvent ainsi que nous pouvons nous reconstruire et prôner le rassemblement et le débat d’idées.

Permettez-moi également de féliciter Florence Portelli et Maël de Calan qui ont porté avec courage et conviction leurs idées durant cette campagne. Leur énergie, leur détermination et leur engagement seront précieux pour les Républicains de demain. Je sais qu’ils saisiront avec nous l’occasion de reconstruire ensemble notre famille politique, dans la pluralité des sensibilités et des profils.

La richesse de notre famille réside dans la multiplicité de ses idées, talents et profils, soyons capables de les additionner au lieu de les opposer.

Campagne après campagne, notre parti n’a connu jusqu’à présent que divisions et échecs. Ces déconvenues successives ont fragilisé notre famille politique. Il est temps de nous réinventer.

C’est dans une volonté de reconstruction de notre famille politique, d’efficacité et d’union que j’ai accepté la main tendue de Laurent Wauquiez. Il a le leadership, l’énergie et le courage de remettre le parti sur ses deux pieds.
Je l’ai souvent répété, je ne suis pas le clone de Laurent Wauquiez, nos sensibilités divergent mais il a démontré sa capacité à écouter et à rassembler.

Lors des Universités de la Liberté, co-organisées par DroiteLib’ le mois dernier, Laurent Wauquiez l’a assuré « La droite ne se réveillera qu’avec de l’audace, pas en faisant dans la demi-mesure. Je veux que nous nous projetions vers l’avenir et le libéralisme, qui fait partie de notre corpus idéologique. Je souhaite une complémentarité entre modérés, conservateurs et libéraux, nous avons besoin de tous ».
En répondant à cet appel au rassemblement et m’engageant à ses côtés, j’aspire à l’union.

Avec la liberté chevillée au corps, et c’est tout l’objet de DroiteLib’ mouvement libéral et populaire, je souhaite pour ma part saisir l’opportunité d’offrir à la droite un vrai projet libéral.
Je veux être le porte-voix des Libéraux qui ont souvent été les grands déçus des partis politiques. Parce que le libéralisme est un des seuls modèles qui n’a jamais été appliqué en France et parce que c’est une des valeurs mises en avant lors des ateliers de la refondation. Je sais que les Libéraux auront toute leur place dans la reconstruction de la droite.

Cette élection est une aubaine. Nous avons devant nous quatre années pour renouer un lien de confiance avec les Français. Nous avons quatre années pour nous montrer dignes d’eux et effacer les erreurs passées. Nous devrons être capable de proposer un vrai projet pour nos militants, nos sympathisants et pour la France, un projet qui s’adresse à tous !

Naître dans une banlieue défavorisée ou dans un territoire isolé et avoir la capacité de réussir ne doit pas être antinomique.
Nous devons en finir avec un modèle où l’on oppose les retraités et les jeunes, ceux qui ont réussi et les autres, les citadins et les habitants des territoires ruraux, et où l’on tape toujours plus sur les classes moyennes.
Il faut sortir de l’égalitarisme et sa logique de nivellement par le bas et prôner l’équité et la méritocratie

Il faut enfin en finir avec notre système sur-administré, surendetté et sur-imposé et faire preuve de courage pour baisser la dépense publique.

À nous, tous ensemble, d’écrire le prochain chapitre des Républicains.

Vous pouvez compter, chers amis, sur mon énergie et ma détermination à rebâtir notre famille politique.

Bien fidèlement,

– Virginie Calmels

Recent Posts