Mikaël Lozano pour La Tribune Bordeaux

S

tudialis renforce ses positions à Bordeaux. Le groupe vient d’annoncer l’ouverture de nouvelles formations et surtout l’arrivée d’une école mondialement connue : le célèbre Cours Florent.

L’annonce a été faite jeudi soir à l’occasion de la soirée organisée pour le déménagement du campus de Bissy, qui accueille 4 écoles (les BTS d’Esarc Evolution, Digital campus, Ecole Ecran et ESG) du réseau Studialis, de Mérignac vers Bordeaux. Déjà installé sur 3 sites à Paris, ainsi qu’à Bruxelles et depuis septembre 2015 à Montpellier, le Cours Florent ajoute donc une nouvelle implantation et a choisi Bordeaux pour ce faire.

La réputation de l’école la précède tant la liste des anciens est éloquente. Daniel Auteuil, Emmanuelle Devos, Gad Elmaleh, Guillaume Galienne, Sandrine Kiberlain, Denis Podalydès, Vincent Lindon… ont tous « fait » le Cours Florent. L’établissement délivre une formation professionnelle pluridisciplinaire de haut niveau autour du théâtre, du cinéma et de la comédie musicale. Son arrivée à Montpellier avait généré un afflux massif de candidatures, poussant les dirigeants à doubler le nombre de places initialement prévu. Il est très vraisemblable que la donne soit la même à Bordeaux tant le nom résonne aux oreilles de tous ceux qui aspirent à une carrière sur les planches ou les plateaux.

Ouverture à la rentrée 2017

Pour le moment, le mystère plane encore sur le lieu d’implantation précis de l’école. Les 4 écoles girondines de Studialis vont quitter cet été le campus vieillot et isolé de Bissy à Mérignac, qui les accueille actuellement, pour intégrer un nouveau site, neuf, aux Bassins à flot à Bordeaux, à un jet de pierre de la nouvelle Cité du vin et de Cdiscount. Ces nouveaux locaux pourront abriter les 1.200 étudiants actuels (dont 500 en alternance, ce qui en fait le principal centre de formation de ce type dans la Nouvelle-Aquitaine) et 300 professeurs et permanents mais pas beaucoup plus, d’autant plus que de nouvelles formations vont ouvrir.

« Nous allons déjà accueillir une nouvelle école, l’Institut supérieur des arts appliqués, qui forme à plusieurs métiers de la créativité, dévoile Yvan Perrière. Nous lancerons également de nouvelles formations : expertise comptable, nutrition, data, commerce et marketing international… qui répondent à une véritable demande émanant de l’écosystème local. Mais notre nouveau site ne pourra pas héberger en plus les élèves du Cours Florent car l’école a des besoins bien spécifiques. »

Et effectivement, au Cours Florent, quand on claque une porte, on la claque 50 fois dans l’heure. Difficilement conciliable avec le voisinage d’étudiants en plein examen de BTS par exemple… Le site choisi devrait donc être annoncé dans les prochains mois pour une ouverture à la rentrée de septembre 2017.

Bissy’s the end

En attendant, une page s’est tournée jeudi soir avec la fête d’adieux en l’honneur du campus de Bissy, joliment baptisée « Bissy’s the end ». De nombreux anciens étudiants, dont certains devenus entrepreneurs comme Emmanuel Cholet, cofondateur de Weenove, avaient répondu à l’appel, ainsi que plusieurs invités d’honneur. Alain Anziani, sénateur-maire de Mérignac, vice-président de Bordeaux Métropole, a fait contre mauvaise fortune bon cœur, avec le sourire et sous un soleil de plomb. « J’aurai pu souhaiter une tempête et de la grêle ce soir. Nous avions un campus qui faisait la fierté de la ville et tout à coup on nous l’enlève ! Mais c’est la vie », a confié l’élu, soulignant que les bâtiments actuels seront rasés pour faire place à un projet immobilier du groupe Pichet.

Présente également avec Nathalie Delattre, maire-adjointe du quartier Bordeaux Maritime, Virginie Calmels, adjointe au maire de Bordeaux en charge de l’Economie, de l’Emploi et de la Croissance durable, vice-présidente de Bordeaux Métropole, soulignait de son côté que « derrière ce transfert vers Bordeaux, c’est la Métropole qui joue collectif. Et plusieurs entreprises bordelaises sont intéressées à l’idée de s’installer à Mérignac. Ce sera à charge de revanche ! »

La soirée était aussi très particulière pour Jean Degos. Le délégué général du Medef Nouvelle-Aquitaine est profondément lié au campus de Bissy. « Nous avions créé notre groupe en 1984 à Montpellier puis installé des écoles à Bordeaux, se souvient-il. En cinq ans, elles avaient explosé leurs objectifs. Nous avons donc quitté Bordeaux pour s’installer à Mérignac à la fin des années 80 en créant ce campus de Bissy. Un des premiers campus à l’américaine de France. » Devenu obsolète, mal desservi par les transports en commun et trop excentré des entreprises et des principales infrastructures, Bissy prend fin. Une nouvelle page s’ouvre aux Bassins à flot.

 

 

http://objectifaquitaine.latribune.fr/business/2016-07-01/le-cours-florent-debarque-a-bordeaux.html

Recent Posts