Juliette Agay pour La Tribune Bordeaux

D

ans le cadre des recrutements pour l’Euro 2016, Bordeaux Métropole et Pôle emploi organisaient aujourd’hui au Matmut Atlantique un recrutement sous forme de job dating. Les demandeurs d’emploi, présélectionnés, pouvaient rencontrer 11 entreprises présentes et accroître leur chance de travailler lors de l’Euro 2016.

Pas moins de 11 recruteurs étaient présents. Parmi eux, des entreprises de restauration, de sécurité ou encore de nettoyage. Chacun était présent dans une loge différente pour accueillir les 330 demandeurs d’emploi reçus uniquement sur invitation. « Aujourd’hui le stade est une agence de l’emploi ! », a commenté Arielle Piazza, adjointe au maire en charge des sports, de la jeunesse et de la vie étudiante. Au total, près de 900 postes sont à pourvoir dans le cadre de l’Euro 2016, 545 en restauration, 260 pour la sécurité, 45 pour l’accueil et 20 pour le nettoyage. Optimiser les chances d’aboutir à un emploi et gagner en ludisme, telle est l’intention de Bordeaux Métropole et Pôle emploi en organisant ce job dating. Et ça « matche » plutôt bien puisque les 300 personnes attendues étaient présentes, réparties équitablement sur tous les secteurs confondus. Pour le grand plaisir des organisateurs, les femmes étaient au rendez-vous. Parfois même dans des secteurs pour le moins inattendus. La gente féminine est par exemple nécessaire dans le domaine de la sécurité notamment pour la palpation. Et c’est pari gagnant pour les fondateurs de l’évènement puisque les femmes étaient « belles et bien » au rendez-vous.

Pôle Emploi investit 500 000 euros dans la formation

« Dans le cadre des recrutements liés à l’Euro 2016, nous nous sommes vite aperçus qu’il n’y avait pas suffisamment de personnes qualifiées, notamment en matière de sécurité. Des formations s’imposaient donc nécessaires. Pôle Emploi a formé plus de 300 personnes et investi 500 000 euros dans le cadre de ces formations de 105 heures chacune », précise Benoît Meyer, directeur territorial Pôle emploi Gironde.

Yohan David, Conseiller municipal délégué pour l’emploi, l’insertion et l’économie sociale et solidaire ajoute :

« Concernant les métiers en matière de sécurité, il s’agit de métiers sous tension où le besoin de constituer des équipes pérennes se fait ressentir. »

Autrement dit, dans un contexte particulier où les agents de sécurité sont de plus en plus sollicités, les chances de prolongation de contrat, voire d’obtention d’un CDI, sont plus susceptibles d’être réalisées. Virginie Calmels, adjointe au maire en charge de l’économie, de l’emploi et de la croissance durable, affirme se joindre à Alain Juppé pour saluer l’enthousiasme de l’initiative et se réjouit du milliard d’euros de retombées économiques de l’Euro 2016 pour la France, qui incombe également à la ville de Bordeaux. Elle précise :

« La politique de l’emploi repose avant tout sur le partenariat, la collaboration et c’est ce qu’on retrouve dans cette opération où Pole emploi, Bordeaux Métropole et la Maison de l’emploi œuvrent ensemble pour favoriser l’accès à l’emploi. »

Arielle Piazza, quant à elle conclu cette présentation en exprimant sa satisfaction d’aider la jeunesse et de leur donner de l’espoir.

« Bordeaux Métropole accueille un évènement majeur, un évènement puissant qui impose des exigences particulières. Les jeunes seront porteurs de l’image de Bordeaux lors de l’Euro 2016, ils ont un rôle crucial. »

D’autres évènements pour élargir le champ des recrutements auront lieu, notamment un Forum spécifique des jobs d’été le 7 avril où un stand sera dédié aux recrutements de l’Euro. Suite au succès de l’opération ayant eu lieu aujourd’hui, un autre job dating sera organisé au mois d’avril, certainement au Grand Parc.

 

Recent Posts