par Thibault Pezerat

S

elon l’ancienne PDG d’Endemol France, Virginie Calmels, par ailleurs première adjointe au maire de la ville de Bordeaux et soutien de Juppé durant la campagne, Emmanuel Macron présente les mêmes caractéristiques psychologiques que certains candidats de télé-réalité.

Elle a bien regardé le discours d’Emmanuel Macron et a ri, comme beaucoup, devant ce final exalté, presque christique, de l’ancien ministre de l’Economie. Loin d’être impressionnée par le ton d’Emmanuel Macron, Virginie Calmels, qui a intégré le bureau politique de LR après avoir fait la campagne d’Alain Juppé à la primaire, voit plutôt chez l’ancien banquier des signes psychologiques inquiétants, comparables aux candidats de télé-réalité qu’elle connaît bien vu son parcours professionnel :

« J’ai été à la tête d’Endemol France pendant dix ans et je connais les effets de la surmédiatisation. Je sais que ça fait péter des plombs aux gens et ça n’a pas épargné Macron… »

Sans aller jusqu’à comparer Macron à Nabilla, Virginie Calmels voit chez le candidat du mouvement En marche le même « pêché d’orgueil » que certains candidats de téléréalité, à une différence près : « Avec eux c’est dans Voici, avec Macron c’est dans Paris-Match ! » Lorsqu’on sait que Donald Trump s’est fait connaître du grand public américain en étant la star d’un programme de télé-réalité, est-ce finalement si étonnant ?

Recent Posts