Nos convictions

Nous croyons que les individus n’ont pas besoin de la tutelle des hommes politiques pour donner un sens à leur vie.

Nous croyons qu’un individu libre a le droit de dépenser ce qu’il gagne sans que l’Etat ne le lui confisque la plus grande partie de son bien.

Nous croyons aux libertés individuelles et à leur protection, convaincus qu’aucun péril ne saurait justifier le contrôle excessif du citoyen français.

Nous croyons que l’Etat n’a qu’un seul périmètre d’action légitime, le régalien, et nous sommes partisans de renforcer ses moyens dans la justice, la défense, la sécurité, la lutte contre l’immigration, la lutte sans merci contre le totalitarisme islamique, et de changer l’approche
quant à l’éducation et à l’enseignement supérieur en introduisant le chèque éducation.

Nous croyons à la nécessité d’assainir les finances publiques, dont la gabegie freine le développement de la France et pèse sur les générations futures.

Nous croyons que ce n’est pas l’Etat qui crée les emplois mais les entrepreneurs, les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les professions libérales.

Nous croyons que l’Etat ne doit pas défendre les corporatismes et préserver les situations de rentes mais plutôt favoriser une saine concurrence entre les acteurs.

Nous croyons qu’il faut de la solidarité entre les individus pour qu’une nation soit prospère mais que la solidarité doit être circonstanciée, limitée et ne jamais être présentée comme une évidence.

Nous croyons que la réussite passe par le mérite ; un mérite que seule l’égalité des chances rend possible.